Débolis Héyavé

Noté 4.00 sur 5 basé sur 1 notation client
(2 avis client)

7,50

Livre dédicacé par l’auteur

“À 16 ans, Débolis n’a jamais connu sa mère et a été abandonné par son père du jour au lendemain. Pour ne pas être consumé par la colère, le jeune homme trouve alors refuge dans la spiritualité et le style hippie : être positif, aller à l’essentiel et ne pas se soucier de l’avis des autres, fait partie de ses nouveaux principes.

Bien protégé derrière ses dreadlocks et ses ponchos, Débolis s’efforce de se reconstruire mais c’était sans compter sur l’arrivée de William. Ce rockeur hyperactif se prend soudain de passion pour Débolis et se donne pour mission de le faire craquer.

Débolis résiste aux provocations et aux critiques tant bien que mal, frôlant parfois le dérapage. William abat alors sa dernière carte en lançant un défi : deux jours pour échanger leur style et prouver à Débolis qu’il est sur la mauvaise voie. Débolis ne réalise pas l’importance de sa décision lorsqu’il accepte. Quand les armures tomberont, il ne restera que des ressemblances…”

Cliquez ici pour lire un extrait

Catégorie : Étiquette :

Description

  • Livre dédicacé par l’auteur
  • Envoi dans un étui de protection
  • Expédition dans les 24h suivant la commande
  • Réception entre 2 et 4 jours ouvrés

Informations complémentaires

Poids 300 g
Dimensions 15 x 21 x 2 cm
Nombre de pages

120

Publication

1er mai 2016

  • Lu d’une traite ! J’ai d’abord eu du mal à rentrer dans le roman, j’aurais voulu que la narration aille moins vite, qu’on prenne le temps de mieux poser les situations, de mieux voir et comprendre la violence au quotidien de Débolis. Mais dè que William entre en scène, et surtout dès qu’il lance son défi, impossible de lâcher le livre ! On s’attache à ces deux personnages, on se rappelle nos propres souffrances adolescentes, on accompagne ces deux garçons avec emphase et empathie. Un joli roman qui donne envie de decouvrir le reste de l’univers d’Anaïs W !

  • J’ai mis du temps à entamer ce livre, mais il est tombé à pic. Lu en 3 temps, dans le tempo “Intro – Intrigue – Epilogue” (soit 10 – 90 – 10 environ). Dans l’ensemble, c’est un très bon roman, facile à lire, où chacun peut s’y retrouver dans ces périodes de l’adolescence, d’où l’on ne sort finalement que lorsque l’on vit au-delà des apparences. C’est le fin mot de cette histoire.
    Seul bémol, le rythme, qui dans le fond est fluide, mais manque de “pétillant”. Un bon champagne, ça s’ouvre doucement pour envoyer les boules et faire “pssssh” plutôt que “ploc”. Un conseil pour cela, déjà peaufiner davantage la fin et le début, par exemple. Pour ma part, le déroulement des péripéties ne m’a pas dérangé dans ce sens.