fbpx

Les coulisses de l’écriture de mon quatrième roman

Depuis début décembre, j'ai mis les bouchées doubles pour avancer sur ma prochaine histoire (que vous attendez avec impatience 😉 ). Aujourd'hui, je reviens pour vous sur les coulisses de l'écriture de mon quatrième roman avec un synopsis exclusif, un tour d'horizon des difficultés rencontrées et quelques infos sur les prévisions de sa sortie !

Une nouvelle perspective dans une histoire très psychologique

Le 16 décembre, dans l'article "Écrire oui, mais pour qui ?", je vous ai parlé de mon dilemme et de mes réflexions pour le choix de mon quatrième roman. Qu'allais-je écrire ? Devais-je suivre les demandes des lecteurs ou mon intuition ?

Devais-je faire une suite à L'espoir au corps, comme mes lecteurs me le demandaient... ou suivre mon intuition et ressortir du placard un vieux manuscrit qui me tenait à coeur ?

Finalement, j'ai choisi ce "vieux manuscrit" datant de mon adolescence, aujourd'hui intitulé Juste Puni. C'est en quelque sorte le petit frère d'Au-delà des tours, un roman dur, peut-être trop sombre... et c'est ce qui me faisait peur en le choisissant.

"C'est un cri déchirant dans une nuit sans fin, un fil noir que l'on tire hors des ténèbres et lorsque la lumière, l'espoir revient, la vie qui en surgit n'en est que plus aveuglante et bouleversante".

Finalement, j'ai l'impression que le sujet est difficile (cf. la maltraitance), mais la manière dont il est abordé apporte une perspective moins brutale : Mathieu, le personnage principal, accepte totalement sont sort, conditionné depuis son plus jeune âge.

Il ne subit pas la violence de son père, il l'accepte. Et c'est ce qui fait toute la différence entre l'histoire d'un gamin de 5 ans maltraité et un jeune de 17 ans qui encaisse sans broncher.

Comment Mathieu peut-il justifier de telles atrocités ? Pourquoi son père s'acharne-t-il ainsi à le maintenir sous sa coupe ? Quel chemin Mathieu devra-t-il parcourir pour prendre enfin conscience de l'absurdité de sa soumission ? Qui l'aidera à faire ce chemin et comment ?

C'est de tout ça que ce roman parlera avec une nouvelle plongée dans la psychologie du personnage, au plus proche de ses réflexions et de ses émotions.

Le travail de réécriture : un véritable casse-tête

Au moment de reprendre ce manuscrit début décembre 2017, l'histoire était écrite à 100%, c'est-à-dire qu'elle avait un début, une trame et une fin. Mais il y avait quand même un beau chantier à attaquer : déblayer un peu l'histoire parfois trop longue en supprimant des passages répétitifs, s'assurer qu'elle est prenante, combler les lacunes en ajoutant des transitions...

Ça ne se fait pas sans difficulté. La plus grande pour moi, c'est que je souhaite être au plus proche des émotions et de la psychologie de mon personnage principal. Pour cela, je dois me mettre dans sa peau : que ressent-il ? Pourquoi prend-il cette décision ? Quelles sont les conséquences ? Est-ce réaliste ? 

Pour ne pas perdre le fil, j’ai souvent besoin de prendre une ou deux heures où je réécris entièrement la chronologie de mon livre ! Juste pour être certaine d’être dans la « bonne logique » par rapport à mon personnage, sa personnalité…

C’est aussi comme ça que je trouve des idées pour faire des liens : le personnage « n’oublie pas ce qu’il a dit ou fait » et justifie donc son comportement en y repensant. « J’ai peut-être dit ça…. Mais aujourd’hui je me sens comme ça »… Ça ajoute de la cohérence et ça aide le lecteur à comprendre le personnage, ses difficultés et la manière dont il s’en sort !

Forcément, avec des histoires aussi intense et brutale que « Juste Puni », cela me coute émotionnellement parfois. Pendant 4 mois je suis plongée dans cet univers, je m’identifie à mon personnage. J’essaie de prendre du recul, mais je n’ai pas trop le choix, si je veux y mettre toute mon empathie. Et c’est grâce à ce « sacrifice » que les lecteurs peuvent ensuite me dire « il faut l’avoir vécu pour l’écrire aussi bien » !

Rentrer ainsi dans la peau du personnage ne permet pas d'avoir beaucoup de recul et il arrive à un moment où l'histoire finit par n'avoir ni queue ni tête. À force de relire telle ou telle partie, je ne sais plus si elle est nouvelle ou si c'est une répétition, du coup c'est un fiasco cérébral, un vrai sac de nœuds ! J'ai fini par douter de tout et je ne savais plus quoi faire...

J'ai donc demandé l'aide à une amie auteur et blogueuse, Angélique Leydier, qui me connaît très bien et à un oeil critique. Elle a accepté de commencer la relecture alors que le livre n’était pas fini. Aujourd'hui, cela m'encourage à continuer : d'abord car je devais lui donner une fin... et ensuite, chacune de ses remarques me permettait de "valider" mon histoire.

Quand le livre sera-t-il fini ?

Je pense pouvoir finir d'écrire cette histoire d'ici février-mars... Mais cela ne veut pas dire que ce quatrième roman sera prêt !

En effet, quand l'écriture sera terminée, je vais avoir ensuite besoin de prendre du recul pendant plusieurs semaines pour pouvoir "redécouvrir" mon livre lorsque je me remettrais au travail.

Après cette période de recul, le but sera d'achever le manuscrit. Pour cela, je ferais une relecture complète pour vérifier la trame et les éventuelles incohérences. Je ferais également tout le travail de style avec l'amélioration des tournures de phrases, du vocabulaire... Et bien entendu, je partirais à la chasse aux fautes d'orthographe et grammaticales !

Il sera ensuite grand temps de donner ce roman à mes super-relecteurs. Généralement, je leur demande un retour de leur lecture entre un et deux mois. J'utiliserai ensuite leurs commentaires pour faire les dernières améliorations.

Et vous pouvez compter sur moi pour mettre à profit ce temps d'attente ! Hors de question de rester les bras croisés pendant plus d'un mois. Pendant que mes relecteurs découvrent mon quatrième roman en exclusivité, je préparerais la couverture, la future sortie, les partenariats, la prévente... Enfin, vous voyez, je ne vais pas m'ennuyer ! 

Alors, la sortie, c'est prévue pour quand ?

Autant vous dire, ce quatrième roman ne sortira pas avant l'été ! Il vous faudra être patient et bien entendu, en attenant, je vous donnerais des extraits, des citations... et je ne manquerai pas de vous solliciter pour avoir votre avis sur la couverture et le titre ! 😉

Pour faire les choses bien je pense donc publier mon quatrième roman à la fin du mois de septembre, soit presque un an après la sortie de L'espoir au corps.

Info News : Juste Puni sortira le 29 septembre 2018 !


Vous connaissez maintenant un peu plus sur les coulisses de l'écriture de mon quatrième roman et sur sa future sortie ! 

J'espère que cela vous permet de voir tout le travail que demande l'écriture et l'auto-publication d'un livre. Vous savez à présent ce qui se cache derrière les livres que vous lisez !

0 Partages
>