fbpx

Lecture : coup de coeur et déception

Voici un petit article pour parler lecture... Vous le savez peut-être, contrairement à vous je suis une piètre lectrice ! Je dois lire un ou deux romans dans l’année... Et deux-trois livres de développement personnel. 

J’essaie de lire plus... Mais le temps passé à lire est souvent au détriment de l’écriture... et comme j’essaie aussi d’écrire plus, les choses se corsent. 😅

Comment faites-vous pour trouver le temps de lire ?

Du coup, j’ai quand même lu deux livres en ce début d’année, un que j’ai adoré et l’autre pas du tout. Je voulais donc vous en parler, vous me direz en commentaire si vous les connaissez et ce que vous en avez pensé ?

D’abord, mon coup de cœur.

C’est le deuxième livre de développement personnel que j’ai lu depuis l’été 2018.  Le premier c’était « Tout s’arrange avec des mots » que je vous recommande fortement.  Le second, que je viens de finir, est « Les 5 blessures qui nous empêchent d’être nous même ».

Je pense que ce genre de livre doit se lire « au bon moment », et c’est très personnel. En tout cas je vous invite à y jeter un œil !

Ça a été un révélateur pour pas mal de choses. Ça a répondu à des questions que j’avais, notamment : « ça veut dire quoi être soi-même ? ».

C’est donc un livre que je vais garder précieusement et sûrement relire. Vous le connaissez ?

Ensuite, ma déception…

On m’a un jour dit que « L’espoir au corps » ressemblait à Virginie Grimaldi. J’ai donc voulu voir ce que cette auteur reconnue proposait avec « Le premier jour du reste de ma vie »…

Oulalalala... Une coquille vide. Voilà ce que j’ai envie de dire. Ça sonne creux, ça ne va pas au bout des choses. 🙁

Il y a bien quelques paragraphes où j’ai ressenti des émotions et où j’ai pu m’identifier aux personnages... Mais sinon ça semble surfait, caricatural…

Bien souvent à la fin d’une phrase, d’un paragraphe ou d’un chapitre, j’ai pensé : « Et ? Et quoi ? Et alors ? ». Il y a beaucoup de sous-entendus, mais ce n’est jamais explicité ni approfondi dans les émotions, les réflexions...

Je comprends pourquoi certains lecteurs habitués à ce type de lectures (sans méchanceté pour elle ou ses lecteurs, ce n’est que mon avis) trouvent qu’il y a des longueurs dans mes romans... Plus encore, je comprends mieux quand mes lecteurs me disent n’avoir jamais ressenti autant d’émotions que dans mes histoires !

Enfin… Virginie Grimaldi est largement plus célèbre que moi, 😅 mais pour rien au monde, je ne me mettrais à écrire des romans de ce genre, léger, rapide… pour avoir une chance d’être célèbre.

Mon opinion est assez tranchée, j’espère que vous ne m’en voulez pas 🙂

À très bientôt !

>