Où trouve-t-on l’inspiration ?

Dans ce blog, je souhaite aussi et surtout, vous parler de l'inspiration, un sentiment tellement fort et puissant.

Pourquoi le thème de l'inspiration ? Car il est vaste et riche. Pour chaque individu - auteur, peintre, créateur... l'inspiration est unique. Chaque personne ressentira et s'appropriera l'inspiration à sa manière et c'est cette variété des sentiments que je souhaite recueillir pour vous.

Pour cela, j'ai organisé pour vous, une série d'interviews exclusives d'auteurs à qui j'ai posé les question ci-dessus. J'ai aussi sélectionnées avec soin des citations inspirantes, sur l'écriture, la lecture et les livres que vous retrouverez sur ma page Facebook chaque mardi et vendredi !

‹‹ Des Auteurs, Des Inspirations ›› : la voie des écrivains

Que se passe-t-il dans la tête des écrivains lorsqu'ils couchent sur le papier leurs histoires ?
Ont-ils dû y réfléchir longuement ou se sont-ils juste jetés à l'eau ?
Comment se sentent-ils lorsqu'ils sont inspirés ?
Quelles difficultés ont-ils rencontré ?
...

J'ai posé ces questions à plusieurs auteurs pour créer une série d'interview intitulées "Des Auteurs, des Inspirations", car vous allez le voir, il n'y a pas qu'une seule inspiration, mais plusieurs ! Différentes formes, différent ressentis... et différent résultats !

L'inspiration des auteurs les entraînent parfois à écrire des histoires incroyables ! Je vous invite à les découvrir tout de suite 🙂

Chaque interview est la retranscription de plus d'une heure de discussion passionnée avec les auteurs ! Ce n'est donc pas un simple question-réponse... comme mes romans, ces interviews sont de véritables tranche de vie, prises sur le vif !


Autant hier, j’étais assise devant mon ordi a essayé d’enchaîner les phrases pour mon futur roman, et ça ne prenait pas. Il y a cette barrière, cette limite invisible que je ne parvenais pas à franchir. J’écrivais en cherchant mes mots, les sentiments, les idées. C’était pénible, désagréable, je n’y étais pas.

Et là, au détour d’un chapitre, j’ai basculé de l’autre côté, brusquement. Aujourd’hui, j’ai plongé enfin dans l’histoire, l’écriture était directement liée à mes sentiments. C’est l’inspiration, la vraie, celle qui fait que j’aime écrire. Cette puissance et cette ivresse soudaine. J’écoute la musique, elle me traverse, amplifie mes émotions. Elles ne font bientôt ne font qu’une avec mes personnages. Je suis eux, je suis ce qu’ils vivent, ce qu’ils ont vécu, et je leur insuffle un peu plus de vie mots après mots. Je respire au même rythme qu’eux, excitation ou angoisse… J’en pleurerais. Tout me prend à cœur, tout me tient, mon sang devient l’encre qui dessine leur chemin. C’est dramatique et c’est ce que j’aime par-dessus tout.

Fini la frustration, à moi la liberté.

Anaïs W - le 16 septembre 2016

Et le fruit de mon inspiration dans tout ça ?
Découvrez mes deux romans réalistes

Au-dela des tours

Au-delà des tours

Il y a huit ans, son frère a commis l’irréparable. Depuis Debbie et ses parents, ruinés, vivent dans un petit appartement pitoyable de la cité de Palias. Derrière ses allures de garçon manqué, sa brutalité et sa désinvolture, Debbie est une jeune fille de quinze ans rongée par la culpabilité et l’incompréhension. Même ses meilleurs amis, Jonathan et Cyril, ne peuvent franchir la muraille qu’elle a bâtie autour d’elle au fil des années.…

Debolie Heyave

Débolis Héyavé

A 16 ans, Débolis n'a jamais connu sa mère et a été abandonné par son père du jour au lendemain. Pour ne pas être consumé par la colère, Débolis a finalement trouvé refuge dans la spiritualité et le style hippie : être positif, aller à l'essentiel et ne pas se soucier de l'avis des autres, fait partie de ses nouveaux principes. Bien protégé derrière ses dreadlocks et ses ponchos, Débolis s’efforce ainsi de se reconstruire... C'était sans compter sur l'arrivée de William...

RESTONS EN CONTACT !

Je vous enverrai parfois des e-mails plein de bonne humeur, des textes gonflés d'espoir.

Un peu de moi en somme, pour vous transmettre de mon énergie dans un quotidien parfois pénible :)

>